Ce site web fait usage de cookies.
OK
< Retour au bookshop

Enrichissement sans cause

Théorie générale et application particulière dans les relations au sein des couples 1re édition 2022

Il s’adresse à tous les praticiens du droit civil (magistrats, avocats, notaires), et plus particulièrement du droit patrimonial de la famille.
Le Code civil napoléonien ne comportant aucune disposition spécifique à son sujet, l’enrichissement sans cause est une construction jurisprudentielle fondée sur l’équité.

L’interdiction de s’enrichir sans cause aux dépens d’autrui a, par ailleurs, été érigée depuis de nombreuses années en principe général du droit et constitue à ce titre une source à part entière d’obligations.

Relevant de la catégorie des quasi-contrats, il a fait l’objet, singulièrement ces dix dernières années, d’arrêts importants de la Cour de cassation qui en a progressivement défini les contours ainsi que les conditions d’application, mettant fin à certaines incertitudes et tranchant de nombreuses controverses tant doctrinales que jurisprudentielles.

L’enrichissement sans cause sera à partir du 1er janvier 2023 régi par les articles 5.135 à 5.137 du (nouveau) Code civil introduits par la loi du 28 avril 2022 portant le livre V « Les obligations », lesquels reprennent en substance les principaux enseignements issus de ces arrêts.

L’ouvrage tente de les synthétiser en les examinant plus particulièrement dans le cadre des relations au sein des couples, mariés ou non, à l’aune des abondantes décisions, pour certaines inédites, rendues en la matière par les juridictions de fond.

Il s’adresse à tous les praticiens du droit civil (magistrats, avocats, notaires), et plus particulièrement du droit patrimonial de la famille dans l’esprit desquels peuvent notamment naître les interrogations suivantes :

Comment circonscrire la notion d’enrichissement sans cause ? Quelles sont les règles de preuve qui le gouvernent ? Qu’entend-on exactement par caractère subsidiaire de l’action de in rem verso et quel est son régime ? En quoi consiste l’office du juge qui s’y trouve confronté ? Quelles en sont les conditions d’application ? Quelles sont les causes permettant d’y faire obstacle ? Comment l’enrichissement sans cause s’articule-t-il avec le correctif judiciaire en équité instauré par la loi du 22 juillet 2018 et figurant désormais à l’article 2.3.81 du (nouveau) Code civil ? Quels sont les principes applicables à la créance de restitution qu’il génère ?

Sommaire

Préface
Liste des abréviations
Sommaire

Chapitre 1 – NOTION ET PREUVE DE L’ENRICHISSEMENT SANS CAUSE
- Section 1 – La notion d’enrichissement sans cause

- Section 2 – La preuve de l’enrichissement sans cause

Chapitre 2 – L’ACTION DE IN REM VERSO

- Section 1 – Droit international privé de l’action de in rem verso
- Section 2 – Titulaires de l’action de in rem verso
- Section 3 – Le caractère subsidiaire de l’action de in rem verso
- Section 4 – L’office du juge et l’action de in rem verso
- Section 5 – La prescription de l’action de in rem verso

Chapitre 3 – L’EXISTENCE D’UN TRANSFERT DE RICHESSE
- Section 1 – L’existence d’un appauvrissement et d’un enrichissement corrélatif
- Section 2 – Approche globale des transferts de richesse intervenus entre partenaires affectifs

Chapitre 4 – L’ABSENCE DE CAUSE JUSTIFICATIVE AU TRANSFERT DE RICHESSE
- Section 1 – Notion de cause
- Section 2 – Typologie des causes
- Section 3 – Charge de la preuve

Chapitre 5 – LES CAUSES JUSTIFICATIVES DES TRANSFERTS DE RICHESSE ENTRE PARTENAIRES AFFECTIFS
- Section 1 – L’existence d’une relation affective, d’une cohabitation ou d’un projet de vie commune
- Section 2 – Le contrat de mariage, ses clauses ou celles d’une convention ou d’un acte juridique unilatéral
- Section 3 – L’obligation incombant aux partenaires affectifs de contribuer aux charges de la vie commune

Chapitre 6 – LA CRÉANCE DE RESTITUTION
- Section 1 – Fondement et modalités d’exécution de l’obligation de restitution
- Section 2 – Nature de la créance de restitution
- Section 3 – Principes régissant l’évaluation de la créance de restitution
- Section 4  – Méthodes d’évaluation de la créance de restitution résultant d’investissements immobiliers
- Section 5 – Méthodes d’évaluation de la créance de restitution résultant d’un transfert de fonds dans une société dont les parts/actions sont détenues par l’autre partenaire affectif
- Section 6 – Méthodes d’évaluation de la créance de restitution résultant de la collaboration du partenaire affectif à la profession exercée par l’autre
- Section 7 – Méthodes d’évaluation de la créance de restitution résultant de travaux accomplis personnellement par un partenaire affectif
- Section 8 – Méthodes d’évaluation de la créance de restitution résultant du travail au foyer
- Section 9 – Les intérêts dus sur la créance de restitution

Bibliographie
Index alphabétique

• Table des matières complète (PDF)

 

Editeur : Larcier - Intersentia

Nombre de pages : 372

ISBN : 9782807928251

Date de sortie : 16/11/2022

75.47 € HTVA

Conseillé par d'autres clients...

Dissolution et liquidation des ASBL après le CSA

Dans la collection "Dossiers ASBL Actualités"

En savoir plus

Maîtriser l'ISoc 2023

Ouvrage de référence pour tous ceux qui désirent maîtriser la logique permettant de calculer la base imposable à l'impôt des sociétés.

En savoir plus

Bien démarrer sa SRL

La SPRL est morte, vive la SRL! L'une des principales nouveautés de la réforme du code des sociétés : le nouveau plan financier est arrivé !

En savoir plus

Transmettre une société

En savoir plus